Vous êtes ici

Région d’Inuvik et de Beaufort-Delta

La région d’Inuvik et de Beaufort-Delta est la plus septentrionale des Territoires du Nord-Ouest. Elle englobe la région désignée des Inuvialuits (le long des rives du delta du Mackenzie et des côtes de la mer de Beaufort) et des parties de la région désignée des Gwich’in (dans la vallée du Mackenzie) et elle compte environ 7 500 habitants répartis dans huit collectivités. La Société régionale inuvialuite et le Conseil tribal des Gwich’in sont les organismes autochtones autonomes de la région. Ils s’intéressent de près aux artistes de la région et s’efforcent d’améliorer le dynamisme économique, social et culturel pour tous les Inuvialuits et les Gwich’in.

De nombreuses cultures ont influencé cette région isolée depuis que la route Dempster a été achevée en 1979. Le mode de vie traditionnel reste toutefois au cœur des rassemblements culturels, des célébrations et bien sûr, de l’art.

Les artistes utilisent des matières premières récoltées localement. Les ours polaires, les carcajous, les bœufs musqués, les phoques, les loups, les renards et les caribous constituent une source de nourriture et leurs peaux résistantes, une fois tannées, peuvent servir à fabriquer des chaussures, des couvertures et des vêtements chauds. Les restes des animaux, comme les cornes et les griffes, servent à créer de magnifiques œuvres d’art. La saponite (ou pierre de savon) de la région est couramment utilisée pour sculpter des animaux sauvages, des shamans et des illustrations de légendes régionales.

La tresse Delta provient de cette région; cette rare forme d’art est toujours pratiquée aujourd’hui. Cette magnifique forme d’élément appliqué consiste à créer des motifs géométriques de plusieurs épaisseurs de biais multicolores et de renforts. Utilisés depuis longtemps pour décorer les parkas et les robes, ces motifs complexes étaient à l’origine créés par les artistes à l’aide de fourrure ou de peau. Quand les commerçants de fourrure sont arrivés dans la région, ils ont ramené d’Europe des tissus et des fils colorés, ce qui a permis aux artistes d’embellir leurs motifs de couleurs vives. Chaque tresse Delta est unique et raconte une histoire sur l’artiste qui l’a créée et sur ses motivations de produire cette œuvre d’art chargée de culture.
 

Les artistes du hameau d’Ulukhaktok (autrefois appelé Holman), ont un cheminement artistique bien différent. Les danses au son du tambour, à la fois dans le style de l’Arctique de l’Ouest et de l’Est, et un style unique de gravure font partie des formes d’art les plus courantes dans cette collectivité isolée. De nombreux résidents pratiquent une discipline artistique et jouent un rôle dans le Centre d’arts d’Ulukhaktok, que ce soit en produisant des gravures, des tapisseries, des travaux de couture ou d’autres types d’artisanat.
 

Pour savoir où vous procurer de l’art local dans la région d’Inuvik et de Beaufort-Delta, cliquez ici.

Nouvelles de la région d’Inuvik et de Beaufort-Delta

Le personnel du ministère de l’Industrie, du Tourisme et de l’Investissement (MITI) dans la région d’Inuvik s’efforce de soutenir les artisans locaux par l’intermédiaire du Programme d’appui aux entrepreneurs et au développement économique (PAEDE) et du programme Arts TNO, en fournissant de l’aide logistique aux festivals ainsi qu’en organisant des ateliers et des rencontres avec les intervenants de la région et d’ailleurs.

Avec le soutien du MITI, la créatrice de bijoux Jamie Look s’est rendue à Inuvik les 1er et 2 juin 2014 pour animer un atelier de création de bijoux au Centre d’amitié Ingamo.

Des représentants et des membres du personnel du MITI de Yellowknife et d’Inuvik se sont rendus au Great Northern Arts Festival organisé chaque année pendant la deuxième semaine du mois de juillet. Le contenu du site Web d’Arts TNO est terminé pour un certain nombre d’artistes locaux, et leurs profils ont été mis à jour ou sont en cours de l’être.

Tout au long de l’été 2014, le personnel de la Division du tourisme et des parcs d’Inuvik a organisé chaque semaine des ateliers d’artisanat, de démonstration de gravure, de création de bijoux, de cuisine traditionnelle, de tannage traditionnel de peaux et de jeux traditionnels de l’Arctique. Ces ateliers faisaient partie d’une série d’événements offerts par la Division des parcs et du tourisme du MITI qui continuera de divertir et d’instruire les résidents et les visiteurs tout au long de l’été 2015.