Vous êtes ici

Culture des TNO

Les Territoires du Nord-Ouest (TNO) comptent 33 collectivités réparties sur plus d’un million de kilomètres carrés. Ils sont composés de cinq régions : la région du Dehcho, la région du Slave Sud, la région du Slave Nord, la région du Sahtu et la région d’Inuvik et de Beaufort-Delta. On y parle 11 langues officielles et 3 groupes autochtones distincts y vivent : les Dénés, les Inuits et les Métis.

Les riches patrimoine et traditions des peuples des Premières Nations des TNO ont toujours fait partie intégrante de leur culture. Ces groupes ont réussi à survivre et à se développer sur les terres inhospitalières de l’Arctique avec à peine plus que ce que la nature avait à leur offrir. On retrouve cet esprit aujourd’hui chez les habitants qui vivent toujours de façon traditionnelle, notamment de la chasse, de la pêche, du piégeage et de la cueillette.

Les nouvelles influences et occasions qui ont accompagné l’arrivée de la Compagnie du Nord-Ouest (qui est peu après devenue la Compagnie de la Baie d’Hudson) à la fin du XVIIIe siècle ont modifié le mode de subsistance des peuples des Premières Nations. Le commerce des fourrures récoltées localement contre des produits manufacturés est alors devenu le principal moteur économique des TNO pendant la majeure partie du siècle qui a suivi. Au milieu du XIXe siècle, les matériaux et les conceptions modernes utilisés dans les arts et l’artisanat traditionnels avaient remplacé les matières premières récoltées et travaillées dans la nature.

L’industrie de la fourrure a perduré jusqu’à la fin du XXe siècle, mais elle a décliné avec la baisse de la demande et la chute des prix. La population a donc quitté la nature pour se rapprocher de l’économie basée sur les salaires, de l’enseignement et des soins médicaux. Toutefois, la fourrure sauvage du territoire a récemment atteint des prix record sur le marché, et on encourage les Ténois qui pratiquent toujours la chasse et le piégeage à perpétuer ce mode de vie durable. Aujourd’hui, de nombreux jeunes font également en sorte de revitaliser les techniques artistiques traditionnelles afin de garantir leur protection pour les générations futures.

De nos jours, les habitants des TNO sont originaires de partout au Canada et dans le monde, ce qui en fait une population multiculturelle. C’est souvent la quête d’aventure, la recherche d’occasions, ou simplement l’envie de vivre quelque chose de différent qui les amènent ici. Pour tous, la beauté et l’immensité du paysage naturel du Nord sont des moteurs de l’exploration et de la création.

Le programme Arts TNO est le reflet du mélange éclectique d’artistes qui se sont installés dans le territoire, d’artistes visuels pratiquant l’art et les métiers d’art traditionnels et contemporains à des réalisateurs de cinéma, en passant par des photographes, des artistes littéraires et des artistes de la scène. Tous possèdent une œuvre dont ils peuvent vous raconter l’histoire.